Malgré son nom un peu compliqué, le réglage de l’alimentation différentielle est simple : il sert à éviter que les tissus fins froncent ou que les tissus élastiques gondolent durant notre surjet.

La surjeteuse dispose de deux séries de griffes (arrière et avant) qui entraînent le tissu durant le surjet, et ce, à la même vitesse.

Il est possible de faire en sorte qu’une vitesse de griffe soit différente de l’autre grâce au différentiel.

Comment régler le différentiel sur une surjeteuse?

En général, le différentiel à un numéro entre 1 et 2. Le réglage prédéfini est le 1 (sur ce réglage par défaut, il n'y a pas de différentiel activé)

  • Si vous choisissez une valeur basse, les griffes avant se déplaceront plus lentement que les griffes arrières. Résultat : le tissu sera étiré.

Du mal à régler votre surjeteuse ?

  • Si vous choisissez une valeur haute, les griffes avant avanceront plus vite que les griffes arrières. Résultat : le tissu va se grouper.

Donc si vous avez un tissu fin qui a tendance à froncer (tissu fin) , il faudra l’étirer au maximum et on réglera le différentiel sur un chiffre bas (entre 0,7 et 1)

Si vous avez un tissu qui s'étire donc élastique et qui a tendance à froncer comme le jersey, on utilisera un chiffre élevé pour le grouper. (entre 1 et 2)

Alimentation différentielle surjeteuse

Différentiel mal réglé à gauche et bien réglé à droite sur un tissu fin

Différentiel surjeteuse

Différentiel mal réglé à gauche et bien réglé à droite sur un tissu élastique

Pour tout autre tissu (basique ou épais), on ne touchera pas au différentiel, on le laissera sur le réglage prédéfini, c'est-à-dire le numéro 1.

On ne s'occupe du différentiel que si on travaille sur les tissus légers ou élastiques.

  • 102
    Shares

    6 réponses à "A quoi sert le différentiel de la surjeteuse ?"

    • Catherine

      Super vidéo sur le différentiel je me posait des questions et vous avez très bien expliquez je peut aller acheter ma surjeteuse demain matin. A l idl merci et je m abonne sans soucis

    • Tricastine

      Bonjour Louisa,
      Merci pour toutes tes informations et ”trucs”que j’avais oubiés, car il faut que je e dise que j’ai bientôt 80ans et que durant longtemps dans ma vie, bien que je ne soit ps une spécialiste j’ai confectionné mes vêtements et ceux de mes 4 enfants (y compris des jeans). Mais voilà, rattrapée par l’âge ma mémoire ”à des trous” et tes conseils sont les bienvenus pour me rappeler ce qui ”s’en est allé”. Alors mille mercis à toi de partager aussi généreusement ton savoir, je ne couds plus aussi souvent que par le passé mais je sais maintenant où trouver de l’aide si ma mémoire me fait défaut.
      Bonne journée ”laborieuse”. Cordialement.

    • Nadou

      Bonjour, deja merci beaucoup pour toutes les vidéos qui m’aident beaucoup, étant donné que je viens d’acquerir ma 1ere surjeteuse (la Pfaff1450 de chez Lidl).
      J’ai bien révisé et je me suis entraînée ^^ mais j’aurais une question concernant les réglages:
      Lorsque l’on assemble un bord côte (matière élastique donc) avec le bas d’un sweat en coton, qu’en est il du réglage du différentiel? Faut il quand même le passer sur une valeur haute? Et le fait de tendre le bord cote (afin que les repères coïncides) pose il problème ?
      J’ai essayé cette méthode sur plusieurs sweats, parfois c’est parfait mais d’autres fois la couture gondole et il y a « trop de quantité de fil » sur la couture. Je ne sais pas si je suis très claire?!!
      Je voulais donc savoir s’il y avait un « petit truc » à savoir pour que ce soit parfait 😉

    • lucette

      super votre vidéo, merci pour tous vos conseils, très utiles

    • Nelly BAYEL

      merci beaucoup pour toutes ces infos.

    • Ariane

      Bonsoir,

      Et pour du Jersey, la laisser sur 1 ou faire des changements?
      Merci
      Ariane

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée