Coudre du passepoil ! C’est un sujet qui vous plaît énormément. Ça tombe bien, ça sera le thème de cet article.

Dans le précédent article, je vous ai présenté un peu tous les rubans qu’il existe en couture. Nous avons parlé surtout du ruban biais, qui fait si peur à nos élèves et à beaucoup d’entre vous.

Maintenant, c’est l’heure de parler passepoil ! En effet, on ne peut pas coudre de passepoil sans biais, mais alors à quoi ça sert, comment on l’achète et le fabrique, comment ça se coud ?

Vous allez voir c’est un outil qui change la vie : c’est parti !

LE PASSEPOIL C’EST QUOI

Le passepoil, c’est un ruban de biais plié en deux, dans lequel est inséré un cordon. Il permet de faire une joli finition décorative sur vos vêtements et accessoires, mais également de donner des arrondis parfaits lorsque vos tissus sont récalcitrants.

coudre du passepoil (10)

N’est-ce pas une super information à connaître pour les couturières qui aiment faire des sacs aux courbes prononcées, par exemple ?

Le passepoil se coud ensuite entre deux tissus. Donc, pour avoir un passepoil quelque part sur votre ouvrage, il faut donc nécessairement une couture de part en part.

Comme il est fait avec du biais, les possibilités de décoration sont infinies….

 Je vous rappelle ce que nous avions dit précédemment : le biais s’achète tout prêt dans toutes sortes d’unis et de coloris imprimés (en mercerie), mais vous pouvez aussi le réaliser vous-même dans les tissus de votre choix.

Pour le passepoil, c’est un peu la même chose. Il peut s’acheter tout fait en mercerie, mais on peut aussi le faire soi-même. On utilise un biais (que l’on aura acheté tout fait, ou réalisé soi-même, vous suivez toujours ?) que l’on ouvre et dans lequel on insère un cordon avant de le coudre.

Pour ce faire c’est très simple, vous insérez le cordon au centre de votre biais, vous repliez en deux et vous venez faire une couture (ton sur ton) à la machine avec votre pied à zigzag ou pied à passepoil (on en reparlera plus bas), tout le long de votre cordon, au plus près possible. 


coudre du passepoil (4)

N’oubliez pas que la largeur du biais qui dépasse du cordon donnera votre marge de couture… Donc n’hésitez pas à recouper si c’est trop large.

Donc je résume : On peut acheter son passepoil tout fait en mercerie. Ou bien,  on peut le faire soi-même avec :

  • un biais que l’on aura acheté en mercerie

  • un biais que l’on aura réalisé soi-même

Ça permet des possibilités infinies je vous dis ! Et comme on ne peut pas tout dire dans cet article, sachez, pour les intéressées, que nous développons en profondeur tous ces sujets (et bien d’autres) dans nos cours de couture en ligne (disponible ici et ici).

Envie de créer vos vêtements sans bouger de chez vous?


LES PASSEPOILS SONT-ILS STANDARDS ?

Vous pouvez acheter ou faire du passepoil avec différents diamètres.

La largeur du cordon donnera un bourrelet plus ou moins gros une fois cousu. Vous pouvez donc coudre des passepoils très discrets, et des passepoils bien plus gros (comme on trouve sur les canapés par exemple). La taille standard pour les cordons c’est 3 ou 4 mm. Et je vais même vous dire un secret, on peut aussi coudre des passepoils plats. 

Kézako ? Hé bien vous cousez un passepoil tout à fait normalement, mais sans mettre de cordon à l’intérieur. On obtient un résultat entre le biais et le passepoil. Du coup, ça donne un petit liseré de tissu qui ressort le long d’une couture. C’est très joli et discret, mais sans volume. Une petite variante sympa à connaître non ?


coudre du passepoil (11)

On pourra trouver du passepoil en coton, mais aussi en simili cuir (sympa sur un sac à main n’est-ce pas), ou encore en lurex pour un effet pailleté super apprécié. De quoi se faire vraiment plaisir.

FAUT-IL UN CORDON SPÉCIFIQUE ?

Vous pouvez réaliser votre propre passepoil avec plus ou moins n’importe quel cordon. Néanmoins, il y en a des plus adaptés que d’autres. On va éviter par exemple les ficelles en sisal et autres équivalents, qui sont tout de même piquants et pas tellement adaptés à cet usage. On privilégiera des cordons en coton ou en tissus synthétiques : nylon, polyester.

Je vous donne tout de même quelques astuces pour choisir le bon cordon. 

  • Evitez de prendre des couleurs trop contrastées. Si vous prenez un cordon noir pour un tissu blanc, dites-vous bien que le cordon se verra à travers et ça sera très inesthétique. C’est quelque chose à quoi on pense peu avant de se faire avoir (c’est du vécu), donc prenez des cordons de couleurs claires.

  • Essayez de prendre des cordons denses. En effet, j’ai eu la mauvaise surprise d’avoir fait des passepoils avec des cordelettes (en coton surtout) qui se sont tassées avec le temps et les lavages. Du coup le passepoil était moins rempli et c’était moins joli. Attention donc à la qualité de votre corde et faites en sorte qu’elle soit bien résistante.

  • Attention aux cordelettes qui brûlent au repassage ! Hé oui, le prix des cordes en nylon et autres matières synthétiques peut être super attractif ! Mais prenez garde lorsque vous allez repasser votre ouvrage. J’ai déjà eu la mauvaise expérience d’une cordelette qui a fondu à travers le biais lors du passage du fer… Heureusement c'était sur un ouvrage en cours de réalisation (d’où l’intérêt de toujours repasser les filles ! ) et j’ai pu corriger sans problème. Donc méfiance avec les matières synthétiques ! Faites un test ou bien ne repassez pas directement dessus.

En bref, vous pouvez acheter vos cordelettes un peu partout… En mercerie bien sûr (où on attend d’ailleurs que l’usage et la qualité de ces dernières soit parfaitement adaptés ! ). Mais également au rayon bricolage dans les supermarchés, dans les magasins de bricolage, mais aussi chez décathlon (pour escalade, cordes maritimes etc). 

Si vous avez un bon plan à partager c’est le moment de le faire en commentaire les filles ! On attend que ça

COMMENT SE COUD LE PASSEPOIL ET FAUT-IL UN PIED PRESSEUR SPÉCIFIQUE ?

Pour coudre un passepoil, il faut passer l’aiguille au plus près du cordon lors de la couture. De ce fait, le pied presseur classique n’est pas adapté. Il faut au minimum un pied à fermeture éclair (que tout le monde possède normalement), ou bien un pied à passepoil.

coudre du passepoil (1)


Moi je suis partisane de la couture du passepoil en 2 temps (pour une précision optimum surtout quand on débute). Voici les 2 étapes : 

1. Passepoil (côté biais) bord à bord avec le tissu. On réalise une première couture avec le pied à zigzag en se mettant assez près du cordon. On peut se permettre 1 ou 2 mm d’écart, car c’est surtout la deuxième couture qui devra être au plus près. Je vous invite à prendre un fil ton sur ton avec le passepoil, ça sera bien plus discret une fois terminé, si votre couture est encore hésitante.

coudre du passepoil (6)


2. On positionne ensuite son second tissu endroit contre endroit, et on vient coudre de la même façon, en se rapprochant au plus près du cordon cette fois-ci. On peut s’aider avec ses mains pour toucher le cordon (surtout avec les tissus épais). Avec des tissus fins vous devriez y arriver sans problème. Tadaaa quand on retourne, un joli bourrelet apparaît. Libre à vous de surpiquer ou non 😉  

coudre du passepoil (8)
coudre du passepoil (9)

Et certaines d’entre vous possèdent peut être un pied à passepoil ? Honnêtement c’est une aide non négligeable. On en avait parlé ici dans notre article sur les pieds presseurs.

Il est très simple d’utilisation, comme il possède une rainure en dessous, il suffit de mettre en place ses tissus et coincer le cordon sous le pied presseur.  Vous réglez ensuite l’aiguille en largeur pour qu’elle soit au plus près du bourrelet. Et ensuite c’est parti, on coud normalement comme si de rien n’était. Le cordon reste bien coincé dans le pied. On peut difficilement se louper ! Vous pouvez d’ailleurs vous permettre de coudre le tout en une seule fois, bien plus facilement qu’avec un pied à zigzag. 

Petite astuce pour des coutures impeccables (surtout avec des tissus épais) :  Retirez 1 cm de cordon au début et à la fin de votre passepoil avec un découvite. Vous cousez ensuite le passepoil normalement, comme si de rien n’était. Vous aurez ainsi retiré de l’épaisseur inutile et évité des sur-épaisseurs disgracieuses.

Et voilà , ce gros topo sur le passepoil est terminé, c’est vraiment un accessoire que j’adore utiliser pour agrémenter mes ouvrages.

Pour celles qui viennent de découvrir ce fabuleux outil, j’espère que cet article vous aura donné l’assurance de vous lancer pour en coudre et on attend vos photos sur les réseaux sociaux.

Si vous souhaitez aller plus en détail dans les techniques dont on a parlé aujourd’hui, je vous invite à découvrir notre programme couture Modesty couture class , où l’on prend le temps, ensemble  d’aller vraiment au fond du sujet. 

Allez, avant de se quitter, dites-nous en commentaire sur quel ouvrage vous aimez particulièrement poser du passepoil ?


Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager sur Pinterest en pintant l'image c-dessous  😉  

    10 réponses à "Coudre du passepoil (définition et tuto)"

    • Dany

      Bravo pour toutes ses bonnes idées “professionnelles”, c’est très clair et très bien expliqué, j’y ai trouvé quelques petites astuces. Quant à la ficelle de rôti je n’y avais pas pensé non plus, c’est génial !

    • Evelyne

      Peut-on utiliser un lacet de chaussure en guise de cordon ?

      • Louisa

        Bonjour Evelyne. Non ca me semble trop épais

    • Evelyne

      Bonjour Louisa, merci pour ce cours sur le passepoil, ça éclaire bien ma lanterne de débutante ! Mais je n’ai pas compris ” ta petite astuce pour des coutures impeccables” : comment retirer avec un découvite le cm de cordon au début et à la fin du passepoil et terminer la couture. Je me suis inscrite au club de couture de ma commune mais, bien sur, il est fermé à cause du confinement.

      • Louisa

        Bonjour. Dans le cas des coutures avec beaucoup d’épaisseur, il suffit de découdre l’extrémité du passepoil et de découper un cm de cordon. Comme ça cela enlève des épaisseurs.

    • Lila

      Bonjour à toutes les deux,
      J’ai lu avec attention votre article Louisa, effectivement j’avais bien en tête que tout comme le biais il était possible de faire son passepoil soi-même .
      Oui mais voilà, du tissu j’en ai… mais de la cordelette et bien non…
      j’ai donc conclu qu’en période de confinement, je n’étais pas beaucoup plus avancée.
      L’après midi couture est passée , mon projet en cours étant terminé, me voici avec en tête un nouveau projet à coudre… avec du passepoil… Tiens tiens … Votre article m’est revenu en tête… Je me suis mise à cogiter, qu’est ce qui pourrait bien faire office de cordelette ???Une idée folle m’est passée par la tête, et si je la faisais toute seule cette cordelette ???
      Me voici en train de fouiller dans mes pelotes de laine et coton… Ni une ni deux, je cherche un tutoriel pour réaliser une cordelette au crochet. Mon premier essai est concluant en terme de réalisation, mais trop gros, malheureusement je n’ai pas de coton fin…Deuxième idée folle, il me reste de la ficelle à rôti, d’un ancien bricolage… Me voici donc à crocheter ma ficelle à rôti avec un crochet fin… Et le résultat est… plutôt sympa … Bon il faut un peu rouler sa chaînette entre les doigts pour qu’elle ne soit pas trop plate , mais honnêtement pour du passepoil système D ou plutôt du passepoil COVID 19 et bien le résultat est acceptable. De plus ma ficelle à rôti, devrait bien supporter les multiples lessives qui l’attentent. Merci Louisa, d’avoir publié cet article, sans lui sans doute, je n’aurai pas imaginé crocheter ma cordelette.
      Bon et bien je vais mettre ma technique à l’épreuve demain. Première étape crocheter 2 mètres 50 de chaînette. A très bientôt !!!

      • Louisa

        Bonjour et merci pour cette petite histoire qui m’a fait sourire ! Le passepoil COVID 19 haha . Bravo j aurais pas pensé à la ficelle de roti c’est une idée ! Bravo pour la débrouillardise

    • Michele Helies

      Je savais le faire mais une ” piqûre ‘ ‘ de rappel fait pas de mal

    • modima

      Merci pour ce tuto
      il tombe à pic je dois créer des coussins ave du passepoil autour !!!

    • Jocelyne

      Bonjour Luisa, tes tutos sont vraiment très bien, Je ne savais pas qu’il existait un pied presseur spécial passe poil. J’ai un kit de 42 pieds presseurs, mais c’est écrit en anglais, grâce à ta photo je l’ai retrouvé , il s’appelle double Welting foot ! Merci beaucoup. J’ai mis des passe poils dans mes coussins et dans des trousses. Une suggestion pour toi et pour nous, c’est de traduire en français ce kit, car je pense que je ne suis pas la seule à me poser des questions, j’ai essayé de traduire mais je ne suis pas certaine que ce soit bon ! en plus pour certains je ne sais pas comment les utiliser… Bonne couture et merci encore pour tes conseils, ils sont précieux.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée