Entoiler un tissu pour renforcer ou rigidifier ses projets couture est une chose que l'on doit faire très souvent. Et le problème, c'est que selon le projet et le tissu que l'on va coudre, il existe énormément de façons d'entoiler ses accessoires. On peut vite se retrouver perdu ! J'ai donc décider de vous rédiger un petit article récapitulatif au sujet de 5 matériaux que j'adore, pour donner de la tenue à vos accessoires, afin de vous aider à avoir le meilleur résultat possible. C'est parti !

Entoiler un tissu, ça veut dire quoi ?

Entoiler un tissu, veut dire grosso modo, lui apposer un autre tissu (sur l'envers), ou une toile qui permettra de lui donner plus de rigidité, de volume, ou de tenue.  Ce tissu de renfort peut être cousu ou thermocollé. C'est un point très important de la couture à connaître, car il vous permettra d'utiliser quasiment n'importe quel tissu et d'avoir tout de même le résultat que vous souhaitez avec.

Je vous donne un exemple concret : vous voulez coudre un sac à main et vous craquez sur une jolie suédine. Super ! Mais c'est un tissu bien trop fin et votre sac sera alors tout "mou". Pas de problème, en choisissant le bon entoilage, votre suédine gardera son aspect extérieur, mais avec la tenue que VOUS voulez. Intéressant n'est-ce pas? Faisons le point ensemble avec ces 5 matériaux que j'utilise le plus :

Numéro 1 : Entoiler avec de l'entoilage thermocollant (vlieseline H250)

entoiler vos accessoires

Il s'agit d'une toile que l'on trouve en mercerie. Il existe énormément d'entoilages thermocollants dans le commerce (qui donnent plus ou moins de tenue), nous avons rédigé un article à sujet. Ici, je parlerai uniquement de la vlieseline H250, car c'est celle que l'on utilise le plus pour les accessoires, en raison de sa bonne tenue. Attention, vous pourriez être surpris, la laize est en moyenne de 90 cm, c'est donc un produit plus couteux qu'il n'y parait.

Je précise au passage qu'il existe des "sous marques" équivalentes dans les enseignes de tissus, qui ont approximativement la même tenue, et qui sont par ailleurs parfois moins chères. Certaines sont tops et d'autres très moyennes, donc faites le test par vous-même et en cas de doute, vous pouvez rester sur la marque Vliesline qui n'a plus besoin de faire ses preuves.

Cette toile thermocollante, se pose donc grâce à la chaleur du fer à repasser (retrouvez notre tuto vidéo ici), et de préférence sur la doublure de votre projet. En tout cas, je vous le conseille vivement car le rendu peut parfois être disgracieux dans le temps (petits plis).

C'est l'entoilage idéal des petits accessoires, pour donner de la tenue, sans donner de volume supplémentaire. On l'utilisera par exemple pour rigidifier des petits paniers de rangement, des doublures de sacs à main (si l'extérieur est déjà suffisamment rigide type simili, sinon ça ne sera pas suffisant), des protège-carnets de santé etc.

Je ne vous conseille pas d'utiliser ce produit pour vos projets couture "à formes", par exemple sur un pochon de rangement, ou sur un sac seau. Le fait de resserrer le haut de votre accessoire risque de décoller la vlieseline de la doublure. Gardez le pour des projets "droits".

La vlieseline H250 n'a pas de "sens" à respecter, vous pouvez même raccorder des chutes (en les superposant de 1 cm) car sous l'effet du fer, les deux parties se solidariseront. Il y a donc peu de chutes. Ne pas laver avant usage, sous peine de perdre l'effet thermocollant.

Petite astuce : Je n'aime pas toujours l'effet de la vlieseline H250 dans le temps qui peut avoir tendance à "cartonner". On peut donc aussi choisir de la coudre plutôt que la thermocoller.

En ce qui me concerne, je ne surfile pas les tissus qui ont été thermocollés avec la vlieseline H250.

Numéro 2 : Entoiler avec du molleton, de la ouatine

entoiler vos accessoires

Le molleton, à la différence de la vlieseline, donnera moins de tenue et plus de volume, et en raison de sa souplesse, il peut être utilisé sur des projets de n'importe quelle forme. Il en existe de toutes sortes d'épaisseurs, permettant des projets variés. Le molleton est assez économique car les laizes sont très larges. 

Si vous en prenez du très fin, il sera idéal à utiliser avec un coton par exemple, sur des sacs de petites filles en bandoulière, ou sur un carnet de santé si vous souhaitez garder la souplesse et donner du volume.

Si vous prenez du molleton épais, ça sera plutôt destiné à des gigoteuses enfants (car bien sûr, c'est chaud !), voire des tapis de sol, des tours de lit, des couvertures...

Ces produits ne sont généralement pas thermocollants, vous devrez donc les coudre dans votre projet si tel est le cas. Je vous conseille de la laver en machine avant de la coudre, pour éviter des rétrécissements.

NB: Il existe également du molleton thermocollant comme celui de la marque vlieseline, le H630. Il est vraiment super car il est bien plus dense qu'un molleton classique et il donne une bonne tenue aux tissus, en plus d'apporter du volume. Honnêtement je le préfère à la vlieseline, je trouve son rendu plus "naturel". Ce molleton est vendu par laize de 90 cm également, il est donc plus couteux qu'un molleton standard.

Numéro 3 : Entoiler avec de la mousse sur résille

Nous avons déjà rédigé un article très complet au sujet de la mousse sur résille. C'est un matériau de plus en plus utilisé dans le domaine de la couture. Il s'agit d'une mousse très utilisée également en tapisserie, et qui permet de donner une tenue incroyable à vos accessoires, tout en gardant un peu de souplesse et volume : ça leur confère un effet "coque".

C'est un produit que je recommande pour des sacs à main par exemple, car la tenue qu'ils auront sera sans égale. Mais je déconseille ce produit pour les petits accessoires, car ça leur donne trop de volume et de rigidité.  Sur une trousse de toilette par exemple, il sera plus difficile de la glisser ensuite dans un petit sac de voyage. En revanche sur un vanity, ça peut être un bon moyen de garder la forme cubique que l'on recherche.

C'est un matériau assez abordable, qui doit se pré-coudre (bâtir) sur votre tissu avant d'assembler votre projet. On l'achète sur des sites spécialisés de tapisserie, mais de plus en plus aussi en magasin de tissu classique. Pour tous les détails, je vous renvoie à notre article.

Numéro 4 : les blocs de mousse

entoiler vos accessoires

Pour continuer avec la "mousse", je vous fais une petite parenthèse au sujet des blocs de mousse. Vous ne le savez peut-être pas... Mais vous pouvez trouver en magasin de tissu, ou en magasin spécialisé de découpe de mousse et tapisserie, des blocs de mousse qui pourront vous être très utiles.

Si vous souhaitez coudre un petit cube d'éveil pour bébé, ou encore des galettes de chaises ou un tapis de parc. Il servira plutôt de rembourrage à proprement parler que d'entoilage, mais ça méritait de le mettre dans la liste, car c'est génial de pouvoir faire découper ce produit exactement aux dimensions et formes dont vous avez besoin. 

Numéro 5 : entoiler à l'aide d'une triplure

Une triplure, c'est un tissu que l'on vient coudre sur l'envers du tissu que l'on souhaite renforcer. Il aura donc nécessairement plus de tenue. Ce n'est pas nécessairement un tissu "destiné" à l'entoilage à proprement parler, ça peut être n'importe quel tissu.

Par exemple, si vous voulez donner de la rigidité à une petite cotonnade, pourquoi pas coudre sur son envers, un tissu d'ameublement. Ainsi votre coton gardera un aspect très "naturel", tout en prenant la tenue du tissu du dessous (attention à la couleur du tissu de renfort choisi qui pourrait apparaitre par transparence). 

C'est parfois plus intéressant de faire avec ce que l'on a à la maison et peut être aussi moins couteux. 

Et voilà, avec ces 5 produits, vous aurez l'embarras du choix pour donner de la tenue à vos accessoires et obtenir un résultat très satisfaisant même si votre tissu de départ, ne semble pas être ultra adapté à votre projet !

À vous la parole maintenant, dites-nous en commentaire, votre matériau préféré pour renforcer vos accessoires en couture ?

    7 réponses à "Entoiler vos accessoires : 5 façons de faire"

    • MichèleS

      Merci pour vos articles toujours pertinents et intéressants !

    • Sabine

      Bonjour et merci pour toutes ces petites informations.
      J’ai prévu de coudre un sac cabas en lin..quel thermocollant me conseillez vous? Merci d’avance pour votre réponse

      • Louisa

        Bonjour Sabine
        Généralement les cabas en lin n’ont pas besoin d’être entoilé

    • Lisette

      Merci bcp pour ces trucs, bonne journée !

    • Sylvie

      ok, parfait ! merci pour ce rapide retour !

    • Sylvie

      super intéressant !
      si on doit coudre le molleton, on le coud sur le bord du projet ?
      merci par avance
      Sylvie

      • Charlène Coeur de cha

        merci ! alors vous pouvez le coudre directement avec votre projet. si ça bouge trop (pour les grosses pièces) vous pourrez toujours le bâtir à la main avant 🙂

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée