Si vous êtes débutante, je vous conseille de lire d’abord cet article. Il vous permettra de comprendre globalement comment fonctionne une machine à coudre. C’est indispensable pour pouvoir choisir sa machine correctement. 

Pour visionner la vidéo de cet article, cliquez ci dessous :

 

Dans cet article, je vous explique quelle machine à coudre choisir. À la suite de sa lecture, vous saurez donc quoi vérifier en priorité avant de faire votre choix.

Que vais- je coudre avec ma machine ?

Le premier conseil est de vous interroger sur ce que vous souhaitez coudre. Il y a en général deux grands cas de figure :

  • Utilisation peu fréquente de la machine. C’est le cas par exemple quand on souhaite uniquement faire quelques retouches sur ses vêtements ou sur ses rideaux par exemple. Dans ce cas, inutile de dépenser plus de 100 euros dans votre machine. Si vous êtes pressées, vous pouvez acheter à peu près toutes les entrées de gamme des grandes marques de machine à coudre. Si vous souhaitez avoir une machine qui tient la route (sait on jamais qu’un jour l’envie vous prend de coudre vos propres vêtements), dans ce cas je vous conseille la machine à coudre Silvercrest de Lidl à 79 euros.
  • Utilisation hebdomadaire de la machine. Il s’agit du second cas (et surement le votre si vous lisez cet article). Vous souhaitez acheter une machine à coudre pour pouvoir coudre plein de confections, avec tous types de tissus. Dans ce cas, il y a deux possibilités :
  1. vous avez un budget inférieur ou égal à 100 € : pas le choix , vous devrez acheter une machine mécanique.
  2. vous avez un budget d’au moins 150 € voire plus : orientez-vous vers une machine électronique.

choisir sa machine à coudre débutant

Les points à avoir sur sa machine à coudre

Les points de base indispensable

Il faut toujours vérifier que les points de base sont présent sur la machine à coudre que l’on va choisir. Voici la liste des points à avoir obligatoirement sur sa machine :

  • point droit, même si je n’ai jamais vu de machine à coudre sans point droit ^^
  • point zigzag
  • point droit triple : idéal pour avoir une couture très solide dans des tissus plutôt épais. Ce point la n’est parfois pas présent dans les machines premier prix. Si vous voulez avoir une réelle liberté dans le choix de vos tissus et donc de vos futurs projets couture, je vous conseille de vérifier que votre machine possède ce point.
  • point pour ourlet invisible. L’ourlet invisible est une technique que l’on est amené à faire sur certains vêtements. Il est donc important encore une fois que la machine choisie possède ce point.
  • point pour boutonnière automatique. La boutonnière est le petit trou dans lequel on fait passer un bouton. Pour coudre ses vêtements, c’est une option essentielle à avoir. Il existe plusieurs points de boutonnières, qui peuvent différer en fonction du tissu que l’on utilise. Le choix est en général plus important dans les machines à coudre électronique. L’autre avantage des machines électronique est le fait que la boutonnière se fait entièrement seule en une seule étape. Sur les machines à coudre mécanique par contre, le point de boutonnière se fait en 4 étapes.

    Les points très utiles mais pas obligatoire

Ces points ne sont pas obligatoire si vous possédez une surjeteuse. Par contre si vous n’en avez pas et que vous ne projetez pas d’en acheter une, je vous conseille de prendre une machine avec des points spécialement conçus pour tissus extensibles :

  • point de surjet spécial tissu extensibles
  • point zig zag piqué triple
  • point de boutonnière pour tissus extensibles
  •  possibilité de mettre une aiguille double. L’aiguille double permet à la machine de coudre avec 2 fils de bobine . On l’utilise souvent pour faire des ourlets sur des tissus extensibles. Il est à noter que cette option est utile même si l’on possède une surjeteuse.

    Les options utiles mais pas obligatoire

  • la pression du pied-de-biche réglable : cette option n’est pas dispo sur toutes les machines, mais elle permet d’avoir un entraînement régulier de certains tissus, notamment les tissus fins pour qui la pression doit être moins importante. C’est le cas aussi pour les tissus élastiques qui risquent de gondoler si la pression n’est pas adaptée. Vérifiez que vous avez bien une petite molette qui règle la pression du pied.
  • un point de surjet. Pour terminer les bords d’un tissu, on peut se contenter du point zigzag. Mais le point de surjet offre une finition plus jolie que la finition au point zigzag. Evidemment, cela ne surpasse pas la surjeteuse mais quand on n’en a pas ce point est tout de même bien utile.

    Les options à avoir  pour une machine de plus de 150 euros.

A ce prix, il faudra vous assurer que votre future machine possède certaines options :

  • Premièrement : avoir la possibilité de régler la longueur et la largeur de point manuellement. Il ne faudra pas se contenter d’une machine ayant des points pré-réglés. C’est très important. J’irais même jusqu’à vous dire si votre machine n’a pas cette option vous pouvez la nexter d’emblée !
  • Deuxièmement : privilégier une machine à coudre puissante. Comme je vous l’expliquais dans la vidéo précédente, si votre machine n’est pas assez puissante, ses griffes ne vont pas réussir à entraîner plusieurs épaisseurs de tissu. Donc, pour ne pas être restreinte dans le choix de vos tissus, il est important de faire attention à ce point.
  • Comment savoir si une machine est puissante ? Pas de secret : il faut la tester en essayant de coudre plusieurs épaisseurs de tissus… Pensez aux revendeurs de machine à coudre prés de chez vous ou aux foires spéciales couture où en général, on vous offre la possibilité de tester des machines. Sinon consultez les avis sur le net et demandez aux acheteurs si la machine ne pose pas de souci pour les tissus épais.
  • Troisièmement : choisir une machine avec tension automatique du fil supérieur. Ça fait gagner du temps et le résultat est en général très satisfaisant. Par contre pensez à vérifier que la tension peut se régler manuellement, car parfois, l’automatisme a ses limites et il faudra faire des réglages manuellement.

Autres options qui facilitent la vie !

Enfin je vous conseille 2 autres petites options facultatives mais bonnes à avoir :

  • une machine qui utilise une canette transparente et avec un système de boîtier d’emplacement aussi transparent : l’enfilage sera plus facile, mais surtout le fait que tout soit transparent permet de voir si la canette est encore remplie de fil ou pas. Avoir une canette qui se finie en plein milieu d’une couture car on n’avait pas vu qu’elle n’était pas pleine, c’est très agaçant !
  • une bobine supérieure qui se place à l’horizontale et non à la verticale : le fil a tendance à mieux se dérouler à l’horizontale et le point de couture sera donc plus joli.
  • un régulateur de vitesse : Le régulateur de vitesse permet en général d’avoir trois vitesses différentes, ce qui est très pratique pour coudre sans avoir à se soucier de la pédale !
  • l’aiguille piquée quand on stoppe la couture : cette option permet de garder l’aiguille piquée dans le tissu une fois que l’on lâche la pédale. Ceci est très pratique, car on est sure que notre tissu ne va pas bouger d’un millimètre. C’est une option particulièrement appréciée chez les débutantes.

Les accessoires fournis

Pour tous les cas que je vous ai présenté, je vous conseille de toujours vérifier les accessoires qui sont fournis avec la machine et notamment les différents pieds-de-biche.

Même si ce sont des accessoires que l’on peut acheter individuellement, il est bien de les avoir en même temps que la machine.

Pour aller plus loin …

Il est possible que vous ayez envie d’aller encore plus loin dans vos projets couture. Vous rêvez peut être de faire du patchwork, de customiser vos vêtements, de coudre des sacs … Dans ce cas, c’est simple : il va vous falloir un budget d’au minimum 300 à 400 € !

Je vous conseille une machine très puissante et si possible avec double entraînement. Si vous n’en trouvez pas, prenez au moins une machine pour laquelle on peut acheter séparément un pied presseur double entrainement. Cela va être indispensable pour  coudre des tissus très épais (comme certains similis par exemple). Vous serez sure que votre machine entraînera correctement toutes les épaisseurs.

Voilà, j’espère que maintenant, vous saurez quelle machine à coudre choisir. Laissez-moi vos questions en commentaires, je vous répondrai le plus vite possible !  Je vous souhaite un bon achat 😉


    3 réponses à "Comment choisir sa machine à coudre ?"

    • Un point droit et un autre point zigzag est le monde de la couture et de la création s’ouvre pour tous le monde 🙂
      Merci pour l’article.

    • esma

      Bonsoir,

      j’ai une machine Singer 514 acheter d’occasion, pensez-vous que c’est suffisant pour des coussins, rideaux, manteaux, capes, jilbabs et abayas entre autre ? Je ne souhaite pas pour l’instant me lancer dans des projets de couture qui me semble trop compliqué comme par exemple chemises, blazer etc…

      • modesty couture

        Bonsoir, désolée esma nous n’avons pas testé cette machine il serait difficile de te répondre avec certitude. Essaie de voir quelles options mentionnées dans l’article elle possède et si ça convient à l’usage que tu souhaites faire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible