Aujourd’hui, on va parler de L’OUTIL à absolument avoir chez soi quand on fait de la couture : la règle japonaise. Toutes les personnes autour de moi qui ont acheté cette règle m’ont dit que pour rien au monde, elle repasserait à une règle standard.

Je vais donc vous expliquer en quoi cette règle est un outil vraiment fabuleux. Je vous monterai les deux modèles que l'on peut acheter et la différence entre les deux, à savoir un modèle chinois à environ 2- 3 euros ou le modèle de marque.

Cet article est disponible en vidéo et en retranscription écrite. 

Présentation de la règle japonaise : 

C'est une règle d’environ 50 cm de long sur 5 cm de large.

Sa particularité est qu’elle est transparente et qu’elle est graduée aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Sur l’extérieur, nous avons les centimètres et les millimètres, aussi bien sur le côté horizontal que vertical. Ceci permet d’être précise dans ses tracés ! Ensuite, à l’intérieur, se trouvent des graduations sur 1 cm.

Maintenant, voyons les différentes utilisations que l'on peut faire de cette règle :

Première utilisation de la règle japonaise : vérifier les angles droits 

Cette règle nous permet de vérifier nos angles droits étant donné que les graduations verticales et horizontales se rejoignent. On se retrouve donc avec une sorte d’équerre. Cela peut être utile lorsque l'on trace un patron. Comme la règle est transparente, il est très facile de vérifier si notre tracé a été fait correctement. 

Deuxième utilisation  de la règle japonaise : tracer très facilement les marges de couture d’un patron

Quand on utilise un patron sans marges de couture, on doit ajouter les marges une fois qu'on l'a épinglé sur le tissu.

Sans règle japonaise, voici comment on procède : ( Dans cet exemple je prend des marges de 1 cm ) 

  • On trace des petits repères à 1 cm du bord de notre papier à patron avec un mètre ruban en veillant à laisser un espace régulier.
  • On prend une règle et on trace une ligne qui rejoint les repères que l’on a faits précédemment.
    Résultat : c’est long, et c’est surtout particulièrement imprécis.

Avec la règle japonaise, cet exercice devient super pratique :

  • On place sa règle au niveau du papier à patron en laissant une marge de 1 cm qui dépasse.
  • On se positionne correctement et on trace. Si on a une ligne toute droite, on peut faire une très grande ligne. Si par contre on a une ligne un peu arrondie, on devra faire pareil, mais sur une distance un peu plus courte pour bien reproduire la forme arrondie du patron.
    Résultat : c’est beaucoup plus rapide et surtout le tracé est très précis


Troisième utilisation de la régle japonaise : reprendre les lignes de couture

Pour faciliter la couture et surtout pour avoir quelque chose de très précis, on peut tracer à la craie les futures lignes de couture. De cette manière quand on coud, on n’aura plus qu'à coudre sur le trait tracé à la craie.

Dans une précédente vidéo, nous vous avions montré comment reprendre les lignes de couture d’un patron avec du papier carbone. (voir ici)

Dans le cas de lignes courbes, le papier carbone est la meilleure solution. Par contre si vous avez des lignes droites, vous pouvez reprendre très facilement les lignes de couture avec une règle japonaise. Le principe est le même que cité précédemment :

  • on place la règle de manière à ce que lorsque l' on va tracer le trait, il sera à 1 cm du bord de notre tissu.
  • une fois bien placé, on a plus qu’à tracer avec une craie.
    Résultat : on a des lignes de couture tracées et donc l'étape de la couture est grandement facilitée ! Mais surtout, on est sûre d’avoir un projet qui sera le plus précis possible.


Quatrième utilisation de la règle japonaise : trouver  facilement le sens biais d’un tissu

On sait que le biais du tissu est à 45° du droit fil et c’est la partie du tissu qui est la plus souple.

Sur la règle japonaise on dispose de lignes de biais qui sont tracées. Du coup c’est très facile de retrouver le biais du tissu à l'aide de cet outil.

Voilà donc les différentes utilisations qu’on peut faire de cette règle !

Maintenant voyons les 2 modèles les plus courants qu’on peut acheter sur internet.

Envie de créer vos vêtements sans bouger de chez vous?

Modèle n°1 de règle japonaise : le modèle chinois


On peut le retrouver facilement sur eBay, aliexpress, ou Amazon. Il faut quand même faire attention au vendeur, car la qualité en fonction du vendeur ne sera pas la même. J’ai acheté la mienne à 4 euros environ avec les frais de port. Elle mesure 55 cm de long et je trouve que la qualité est vraiment pas mal.

En haut : modèle chinois En bas : modèle Clover

Modèle n°2 de règle japonaise : le modèle de marque

Ce modèle coûte environ 11 euros hors frais de port. C’est la marque Clover. Celle ci fait 50 cm de long.

La grosse différence avec le modèle chinois,  c’est qu’elle est bicolore. On a une partie de couleur verte sur 1,5 cm d’un côté de la règle. Cette valeur est une valeur de marges de couture assez standard dans l'habillement, surtout lorsque l'on réalise des finitions à la surjeteuse.

La règle présente également des lignes droites et des lignes en pointillé. Elle est donc plus facile d'utilisation que le modèle chinois.

Dans tous les cas, les deux modèles sont vraiment très bien. C’est vraiment l’outil à avoir en tant que couturière. Je vous conseille vivement de l’acheter si vous n’en avez pas.

Et pour toutes celles qui en ont déjà une, n’hésitez pas à me dire dans les commentaires ce que vous en pensez et si vous avez pu lui trouver d’autres utilisations que je n’ai pas citées.

Je vous dis à très vite et je vous souhaite de jolies coutures.

  • 189
    Shares

    9 réponses à "La règle japonaise : l’outil indispensable à la couturière moderne"

    • Hélène

      J’utilise en cas de besoin une règle à patchwork encore plus large et plus longue et graduée de la même façon que les vôtres, bon, elles sont beaucoup plus chères aussi .Pour des courbes parfaites il convient d’utiliser un perroquet ( encore appelé pistolet)
      En revanche je n’ai jamais tracé les marges de couture à la règle comme vous le faites, j’ai appris à coudre très jeune avec une personne qui était première d’atelier chez un grand couturier, elle m’a appris à évaluer les marges juste au regard avec l’habitude ça se fait tout seul et c’est rapide, en revanche je ne pique jamais comme ça sur les lignes, je passe des fils autour du patron (système bouclette ) et je bâtis systématiquement avant de couper , seul moyen d’avoir un travail parfait en cas de retouches. Je suis intéressée par votre formation surjeteuse, parce que là pour moi c’est système D !

      • Mariam

        Bonjour Hélène

        Oui c’est vrai qu’avec l’habitude on parvient à couper facilement des marges de 1 cm. Mais nous enseignons la couture en grande majorité à des personnes débutantes. Et je trouves que cette technique est une des plus simples pour se faciliter les différents projets couture.

        Merci pour votre intérêt à nos cours de surjeteuse. Si vous avez des questions n’hésitez pas à nous envoyer un email.

    • Noémie

      Bonjour, j’en ai acheté une de super qualité sur le site de http://www.rts-boutique.fr elle est fabriquée en France rien à voir avec les modèles asiatiques… je ne peux plus m’en séparer, merci pour cette présentation de la règle japonaise.

      • Louisa

        Merci pour le bon plan !

    • Denise

      Bonjour, cette règle doit être très pratique. Où puis je l’acheter ? D’avance, je vous remercie de votre réponse. Cordiales salutations.

    • Isabelle

      J’en ai acheté une récemment et je ne peux plus m’en passer !!!! Elle fait tout ! On gagne un temps énorme sur le report des marges de couture. Je suis d’accord avec vous, c’est l’outil INDISPENSABLE. Merci pour vos articles, ils sont super !

      • Louisa

        Merci pour le témoignage Isabelle

    • MT10

      Bonjour Mariam,
      Je ne connaisais pas cette règle japonaise qui est bien pratique et qui rend bien des services.
      Je vais la commander.
      Merci pour cet vidéo et ce partage.

    • Berniard

      Oui effectivement cette règle et très indispensable en couture,j’en possède une et j’en suis ravie,merci de vos vidéos qui sont parfaites aussi.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée