Quand on débute en couture, on a parfois des difficultés avec les termes couture barbares que l’on rencontre dans les livres de couture.
J’ai donc décidé de vous concocter un petit lexique en vous compilant quelques termes couture parmi les plus utilisés.

N’oubliez pas que si vous souhaitez être guidée de A à Z dans votre apprentissage couture, vous pouvez rejoindre nos cours de couture entièrement en ligne.

C’est parti pour le lexique de la couturière. 

NB : cet article est également disponible en vidéo, tout en bas de l'article.

Les 15 termes couture les plus fréquents:

Terme couture n°1 : endroit et envers du tissu

L’endroit du tissu, c’est la face qui sera visible sur l’extérieur, donc celle avec des motifs par exemple si vous avez un tissu à motifs. Et donc l’envers du tissu, ce sera l’autre face qui sera à l’intérieur et donc invisible.

Terme couture n°2 : épingler 

Donc pour le terme épingler, c’est simple, on a en général deux pièces de tissu (par exemple les 2 faces d’un coussin). Avant de passer en machine, il faut maintenir les tissus ensemble pour qu’ils ne bougent pas pendant la couture. Donc on va superposer les deux tissus endroit contre endroit (donc les 2 faces à motifs l’une contre l’autre), et on va venir planter ses épingles perpendiculairement au bord du tissu et à intervalles réguliers pour venir les fixer. On aura donc épinglé nos deux pièces de tissu.

Terme couture n°3 : assembler / piquer

Ensuite, seulement, on pourra les assembler. Donc, là, on va passer à la machine à coudre et coudre le projet tout le long à une certaine distance du bord. On peut aussi dire piquer, c’est la même chose. 

Terme couture n°4 : bâtir / faufiler

Si on a un tissu difficile à coudre, il est préférable de bâtir (ou faufiler) son tissu avant de le passer à la machine. Donc, pour ça, on enfile une aiguille avec du fil de couleur bien contrastant et on va coudre une ligne de points larges à la main pour faire tenir les tissus ensemble. Comme ça, on pourra enlever les épingles et coudre à la machine sans que les tissus ne bougent.

Terme couture n°5 : marges de couture


Si on vous dit que les marges de couture doivent être de 1 cm, ça veut dire que l’on doit coudre à 1 cm du bord du tissu. La marge, c’est la partie entre la ligne de couture et le bord du tissu. Et les marges vont être variables en fonction du patron que vous utilisez ou en fonction de la couture de finition que vous avez choisie, etc.

Terme couture n°6 : ouvrir ou coucher les marges (ou valeurs) de couture


Les termes couture qui reviennent souvent avec les marges de couture sont : ouvrir et coucher.

  • Ouvrir les marges de couture (ou valeurs de couture) ça veut dire que l’on va passer son fer à repasser au milieu des deux marges de couture pour les écarter. On les “ouvre” au sens propre. C’est conseillé d’ouvrir ses marges de couture au fer à chaque fois pour avoir un résultat propre.
  • Si jamais on vous demande de coucher les marges d’un côté, ça veut dire qu’on va les rabattre ensemble d’un même côté. Mo,i je vous conseille d’ouvrir vos coutures avant de les coucher pour que la finition soit plus nette.

Envie de savoir créer vos vêtements sans bouger de chez vous?

Terme couture n°7 : surfiler / surjeter

Ensuite, on a les termes couture :  surfiler ou surjeter. Ça fait partie de ce que l’on appelle les finitions en couture. Alors en général, on va passer à cette étape juste après avoir ouvert les marges de couture. Pour pouvoir surjeter, on doit posséder une machine particulière : la surjeteuse. On a déjà fait plusieurs vidéos au sujet de la surjeteuse sur notre chaîne YouTube, donc je vous conseille d’aller jeter un œil pour voir les spécificités de cette machine et la différence avec une machine à coudre. (voir la vidéo de l'explication sur la surjeteuse


Pour surfiler en revanche, on le fait avec une machine à coudre. En général on utilise le point zig zag, mais les machines possèdent maintenant plusieurs points de surfilage différents.
Le but de cette manœuvre est de protéger notre travail, car le tissu coupé à cru a tendance à s’effilocher à cause des frottements et finit par faire céder la couture. Le travail est donc fichu.

surfiler lexique et terme couture

On peut également cranter les marges de couture avec des ciseaux cranteurs pour les tissus qui s’effilochent peu. Ça va limiter l’effilochage, mais ça ne remplace pas un vrai surfilage. C’est pratique pour cranter les pièces avec doublure. En général, on ne fait pas de finition pour les pièces doublées, car la couture est complètement invisible, mais moi, j’aime bien quand même passer les ciseaux cranteurs. Je trouve que ça fait plus propre et ça renforce la solidité. Ça coûte une dizaine d’euros.

terme couture lexique couture ciseaux cranteur
Terme couture n°8 : patron couture


Un patron de couture, c’est juste une reproduction à plat de ce que l’on souhaite coudre. En général, un patron comprend plusieurs pièces que l’on va venir assembler par la suite pour créer le vêtement ou le projet qu’on veut. Donc vous pouvez utiliser des patrons tout prêts que l’on trouve dans les magazines ou livres de couture, ou bien vous pouvez les créer vous-même. C’est ce que l’on propose d’apprendre dans nos formations.

Terme couture n°9 : lisière et laize


Les lisières sont donc de chaque côté de la laize du tissu. La laize du tissu, c’est la largeur du rouleau en gros. Cette mesure est fixe et tourne aux alentours de 150 cm.

Si vous achetez 3 mètres de tissu, alors vous aurez 3 mètres de lisière pour 150 cm de laize.

Terme couture n°10 : le droit fil

Le droit-fil est parallèle à la lisière. On choisi de coudre dans le droit-fil, car les fils du tissu sont très tendus dans ce sens, ce qui offre la meilleure résistance possible pour les vêtements et prévient énormément de la déformation. C’est pour cela que l’on place nos pièces de patron dans le droit-fil lorsque l’on coupe son tissu.

C’est surtout important pour la confection de vêtements, car les accessoires craignent moins d’être déformés qu’un pantalon bien ajusté par exemple.

droit fil lexique couture
Terme couture n°11 : le biais

Et ensuite, il nous reste le terme : biais. C’est tout simplement l’inverse du droit-fil. C’est la partie du tissu la plus souple et la plus extensible. Elle est à 45° du droit-fil.

On s’en sert par exemple pour couper des bandes qui seront pliées sur elles-mêmes et avec lesquelles on va recouvrir des pièces de tissu pour bien les finir. Par exemple pour les arrondis des encolures. (tenez encore un terme, l’encolure, c’est tout simplement l’arrondi du devant du vêtement au niveau du col).

Concernant les bandes de biais, on peut en trouver en mercerie déjà découpées et pré-pliées (ce n’est pas cher du tout), ça nous facilite si on n'a pas envie de faire soi-même son biais.

Mais on peut aussi couper des pièces entières de patron dans le biais justement quand on cherche de la souplesse. Donc, en général, c’est pour les pièces de vêtements très évasées, car on a besoin de cette souplesse.

biais lexique terme couture
Terme couture n°12 : le passepoil


Je reçois beaucoup de questions concernant le passepoil. Le passepoil est décoratif : c’est une bande de biais dans laquelle on est venu insérer un cordon. Il se place entre deux pièces de tissu et sur l’endroit, ça laisse apparaître un petit bourrelet tout le long de la couture. On peut également s’en servir pour faire des ourlets et on aura le petit cordon qui dépasse, c’est très joli.

passepoil terme couture
Terme couture n°13 : un appliqué


Un appliqué est une pièce de tissu que l’on va venir coudre sur un tissu pour le décorer. On le coud avec un point zigzag très serré (point bourdon) sur tout le pourtour. On peut réaliser toutes sortes de formes simples : coeur, étoile et même des motifs composés : animaux, maison, etc. Il n’y a pas de limite à l’imagination.

Terme couture n°14 : cranter son tissu / dégarnir 

Cranter ça veut dire faire des crans, des petites encoches. On fait ça quand on doit assembler deux pièces qui sont arrondies. Si on les retourne sans cranter ça ne va pas bien se retourner et former plein de plis. Pour plus de précision, on peut prendre des petits ciseaux de brodeuse, ou bien utiliser des ciseaux cranteurs ça fonctionne aussi. En général, on recoupe la marge de couture de moitié : ça s’appelle dégarnir les marges de couture.

Plus l’arrondi sera prononcé et/ou avec un tissu épais et plus il faudra cranter. On peut même enlever des petits triangles de tissu. Attention à ne pas rogner les marges de couture !

On peut aussi dégarnir les angles droits. Ça permet d’enlever l’excédent de tissu pour pouvoir avoir un angle parfaitement pointu quand on retourne.

cranter terme couture
Terme couture n°15 : une pattemouille


Enfin le dernier des termes couture qui peut nous paraître surprenant quand on ne connaît pas la couture, c’est la pattemouille. La pattemouille s’utilise au moment du repassage pour protéger vos tissus.
Comme je disais, le repassage est une partie très importante de la couture.
Parfois, on a des tissus qui s'abîment sous la chaleur du fer (notamment les tissus en polyester), du coup, on va placer entre le fer et notre ouvrage un tissu très fin de type voile de coton. Évidemment, il faut du coton, car c’est la matière qui résiste le mieux à la chaleur du fer. Et je vous conseille du voile, car c’est assez fin pour laisser passer la chaleur sur votre tissu.
Si vous repassez un tissu qui craint énormément la chaleur (je pense au simili par exemple) utilisez une pattemouille plus épaisse et faites des tests.

Donc voilà cette vidéo est terminée, j’espère qu’elle vous aura plu. N’hésitez pas à vous abonner pour être averties des nouvelles vidéos.

 Et j’en profite pour remercier toutes celles qui s’abonnent, ça nous fait vraiment plaisir et ça nous motive à alimenter la chaîne régulièrement.

Voir la vidéo :

Si vous avez d'autres termes couture en tête, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

Et restez connectées, car d’autres vidéos pour débutantes arrivent très prochainement. Je vous dis à bientôt et bonne couture.


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible