Gagner du temps en couture... On en rêve tous ! Car s’il y a bien un problème avec cette activité, c’est que même un petit projet peut vite vous prendre beaucoup plus de temps que prévu ! On aime vraiment se retrouver devant le résultat final entre les mains, c'est si gratifiant... Mais il faut parfois souvent s’armer de patience.

Dans cet article, nous avons donc pensé à tous les parents occupés, à tous les étudiants ou travailleurs qui ont peu de temps pour coudre, en vous donnant 9 conseils pour rentabiliser ce temps précieux!

C’est donc un article "conseil" que l’on vous propose aujourd’hui !  Allez, c’est parti, le temps nous est compté, n’est-ce pas ?

Conseil n°1 : Ne pas essayer de coudre son projet d’une traite

Je comprends votre enthousiasme, car je partage le même… Lorsque l’on commence un projet couture, on est très excité et on veut absolument avoir le résultat final entre les mains. Alors on se lance dans le projet tête baissée, et on ne lève plus la tête, quitte à se coucher à 3h du matin et à ne pas manger. 

C’est une très mauvaise idée ! Laissez-moi vous dire pourquoi :

  • Déjà, c’est le meilleur moyen de bâcler votre travail. La lassitude finira par vous gagner, et bim, il vous faudra dégainer le découvite à répétition, croyez-moi.
  • Ensuite, si cela devient votre méthode de travail habituelle, ça pourrait bien finir par vous dégoûter de la couture, si vous associez cette activité au stress et à la fatigue.

Alors que faire ? Un conseil simple, que tout le monde connaît mais que personne n’applique (hé oui c’est que la formatrice qui sommeil en moi intervient) : Sé-quen-tia-li-sez votre travail.

Prenez le temps de lire le patron, et établissez un plan de travail de toutes les étapes à réaliser. Vous aurez alors une vue d'ensemble de ce qui vous attend. Et sachez vous arrêter (obligatoirement) après une étape définie, et n’essayez pas d’aller toujours plus loin en vous disant « Allez, juste encore ça et j'arrête ». Vous verrez que vous serez maître de votre ouvrage, vous garderez plaisir et vous finirez en temps et en heure votre travail. Et surtout dans le contrôle.

Conseil n°2 : Toujours mettre un pied dans l’étape suivante

C’est super de sé-quen-tia-li-ser son travail n’est-ce pas… Et c'est bien joli aussi d'avoir un plan de travail avec toute la marche à suivre. Mais le risque c’est quoi ? C'est de lâcher en cours de route, et ne plus reprendre son projet. C’est pour cela aussi que certaines personnes préfèrent faire tout d’une traite, « comme ça au moins, c’est fait ». 

Alors bon… Moi j’ai une petite astuce. C’est de toujours mettre un pied dans l’étape suivante et de manière assez régulière ou planifiée, pour rester connectée au projet et ne pas perdre sa motivation. Donc concrètement, voici quelques idées…

  • Pour les plus organisées d'entre vous, notez clairement dans un agenda, tout votre programme couture pour ce projet : lundi 21 (acheter le tissu), mercredi 23 (découpe), dimanche 25 (bâtir le tissu) etc... 
  • Et pour les moins organisées d'entre vous, si vous n'arrivez pas à établir un programme et vous y tenir (personne n'est parfait), essayez tout de même de toujours mettre un pied dans l'étape suivante de votre projet, pour ne pas lâcher prise, par exemple :
    • Vous faites du repérage de patron, et il y en a un qui vous tape dans l'œil ? Bim, achetez-le ! (n’attendez pas la Saint-Glinglin, sinon vous ne le ferez peut-être jamais)
    • Vous avez acheté un patron ? Trouvez donc le tissu qui va avec ! (ne laissez pas dormir le patron au placard)
    • Vous avez acheté votre tissu ? Coupez le ! (Ce sera toujours ça de fait).
    • Vous avez coupé votre tissu ? Bâtissez- le ! etc etc.

Toutes ces petites étapes « grapillées » seront un moyen de garder le pied à l’étrier et de gagner du temps par la même occasion. Et d'ailleurs, même si vous mettez de côté un projet qui a été entamé, ce sera toujours plus facile de revenir dessus, car vous saurez qu’il sera aussi forcément plus rapide à faire. 

Pas bête hein ?

Conseil n°3 : Prenez des références sûres

Qu’est-ce qu’il y a de plus énervant, quand on a peu de temps, que de se tourner vers un patron, un tutoriel, un enseignant qui s'avère en cours de route être bancal ? Parce que du coup, vous allez perdre du temps à corriger des erreurs, à comprendre des choses qui devraient être indiquées, ou tout simplement le résultat final sera décevant. 

Faites donc particulièrement attention aux tutoriels gratuits que l’on trouve partout (et que je regarde parfois souvent avec des yeux écarquillés en tant que formatrice couture), mais prenez aussi le temps de demander à vos camarades de couture (sur le net par exemple), si le patron qui vous fait de l’œil est correct ou non, comment il taille ? etc.

Le mot d'ordre c'est : il vaut mieux parfois payer un patron un peu plus cher (ou le payer tout court d’ailleurs), et être sûre du résultat.

Conseil n°4 : Evitez de vous lancez dans de nouvelles techniques en cours de route

Comme on l'a dit en point n°1, il faut préparez vos étapes de couture. Donc si vous voulez vous lancer dans des choses plus compliquées que d’habitude, pensez à anticiper le temps que cela va demander.

L’erreur à ne pas faire, c’est d’avoir 2 heures de couture devant soi, et hop en plein milieu du projet, l’idée farfelue créative d’ajouter telle ou telle décoration sur votre cousette vous prend, et vous passez de tuto en tuto pour trouver comment faire… Pour au final, se rendre compte que ce n'était peut-être même pas possible pour ce projet particulier, ou que ça ne rend pas si bien que vous le pensiez. Et vos 2 heures seront passées à chercher un tuto qui ne va peut être même pas vous servir, plutôt qu'à coudre votre projet en lui-même.

Mon conseil : allez vers des valeurs sûres si vous n’avez pas le temps. Il vaut mieux un projet plus simple, bien abouti, plutôt qu’un projet plein de détails qui vous auront demandé stress et temps supplémentaire… Comme on l’a dit dès le départ, si cette organisation devient une habitude, ça pourrait bien finir par vous désintéresser de la couture.

Conseil n°5 : Faites une toile ou une pièce d'étude 

Alors ça, je crois que c’est le conseil le plus frustrant que l’on puisse recevoir ! 

Faire une toile…. Perdre du temps à préparer un projet dans un vieux tissu, qui a envie de ça ? Nos élèves n'aiment pas ça du tout non plus, et pourtant elles s'y collent et ne regrettent pas !

Si vous avez peu de temps pour coudre un projet, je vous conseille :  soit d’aller vers des valeurs sûres, soit de faire une toile.

Ne vous lancez pas dans un tissu qui n’était pas prévu, ne vous dites pas « tiens si je rajoutais 1 centimètre par ci ou pas là, ça serait mieux ». C’est exactement comme cela que l’on gaspille son tissu, que l’on se frustre et ce n’est vraiment pas agréable.

Parfois, on va déjà avoir la maîtrise d'un patron et on a donc envie de le tenter dans un autre tissu… Pourquoi pas ! Mais si ce tissu est très différent à coudre, il est peut être préférable de tenter d’abord un brouillon : sans stress. C’est perdre du temps pour en gagner, croyez-moi.

Et pour simplement s'exercer sur certains points techniques, pas besoin de coudre une toile d'un projet entier : réalisez une pièce d'étude. Vous gagnerez beaucoup de temps lorsqu'il sera question de faire cette technique en condition réelle.

Conseil n°6 : Avoir du bon matériel 

Alors sans parler d'investir des milles et des cents... C'est vraiment très important d'avoir un matériel sur lequel on puisse compter. L'exemple le plus frappant c'est pour le fil et les aiguilles. Je crois que c'est LE truc qui cause le plus de problèmes avec vos machines. On répète sans cesse à nos élèves : "prenez du fil et des aiguilles de qualité, la différence est flagrante !" On a d'ailleurs écrit un article sur ce sujet si important.

Et en ce qui concerne la machine à coudre, il faut bien avouer qu'à prix égal, elle ne se valent pas toutes, par exemple ! Et certains modèles sont vraiment à proscrire. Donc ne faites pas cet achat tête baissée et demandez conseil : votre avenir couturier en dépend 😉

Il existe aussi toutes sortes de petits outils pour la couture, qui font gagner un temps précieux sans pour autant être coûteux !  Voyez par exemple, je ne peux plus me passer de mes pinces clover, ou encore de ma règle japonaise. Le stylo frixion est super aussi, car il permet d'écrire un peu partout sur le tissu (pour faciliter les repères). Mes meilleurs achats couture, j'en ai parlé ici.

Enfin, avec un peu de budget, on peut vraiment se faciliter la vie, notamment avec une surjeteuse qui permet un gain de temps impressionnant et de meilleures finitions.

Bref ne négligez pas le matériel avec lequel vous cousez, on peut bien s'équiper pour pas très cher, et c'est un vrai plus pour optimiser son temps. Et à l'inverse, il y a aussi des achats à proscrire, qui sont inutiles et font perdre du temps, j'en ai parlé ici

Conseil n°7 : Ne pas coudre, ce que l'on ne vous a pas demandé

Mais qu’est-ce qu’elle dit celle-là ? Hé oui, la couture donne un super pouvoir : celui d’offrir un petit morceau de vous aux gens que vous aimez. 

D’ailleurs soyez honnête, quand vous voulez remercier quelqu’un ou alors que vous êtes invitée quelque part…. Vous pensez d’abord « qu’est-ce que je pourrais coudre ? », plutôt que « qu’est-ce que je pourrais acheter » ?

Alors c’est très bien, vous pouvez vraiment faire des heureux ! Mais attention au revers de la médaille.. Il y a des gens qui ne sont pas sensibles au fait-main. Et il y a des cadeaux qui ne sont pas utiles, mêmes s’ils sont faits-main.

Dites-vous bien quelque chose : la personne pour qui vous voulez coudre, n'est pas au courant de votre projet, donc si elle reçoit une jolie trousse de toilette maison ou alors une boîte de chocolat.. Est-ce que cela fera une grosse différence pour elle ? Si vous avez peu de temps pour coudre, pensez-bien  à cela, pour ne pas être déçue si la personne en face n’est pas réceptive, ou si cela vous coûte de mettre de côté des projets persos.

Envie de créer vos vêtements sans bouger de chez vous?

Conseil n°8 : Ne pas céder à toutes les demandes

Le super pouvoir de la couture, fonctionne aussi dans le sens inverse. C’est aussi la porte ouverte à toutes les demandes les plus motivantes et gratifiantes, mais aussi les plus inutiles et farfelues . 

Et parfois, lorsque l'on est très gentil, on ne compte pas son temps (et son argent ! ) pour  aider les gens qui, eux, n’ont pas toujours conscience du temps (et de l'argent !) qu’ils vous demandent de prendre pour eux…  

Donc oui, faire un ourlet pour dépanner un proche, pourquoi pas, ça prend 30 minutes. Mais refaire 10 pantalons, ce n’est déjà plus pareil. D'autre part, certains projets ne sont franchement pas très intéressants (qui a envie de raccourcir 4 mètres de rideaux ? Levez la main 🙂 

Donc si vous avez déjà du mal à trouver du temps, pour coudre ce qui est vraiment gratifiant et utile pour vous… Il est parfois préférable de savoir dire non. Même si c'est plus facile à dire qu'à faire 🙂

Conseil n°9 : Prendre le temps de se former correctement

Pour gagner du temps en couture, il est parfois utile de s'en remettre aux bonnes personnes. D'une façon ou d'une autre, la couture s'apprend : que ce soit par tutoriels écrits ou vidéos, avec des patrons, sur internet ou en association, peu importe.

Ça peut être extrêmement chronophage de chercher soi-même quel projet il est possible de réaliser ou pas, le définir, le réaliser avec une vidéo qui s'avère incomplète, pour enfin rencontrer trop de difficultés et devoir les résoudre par soi-même. On peut vite s'attaquer à des projets ou des tissus trop durs aussi, et laisser tomber en cours de route par manque de régularité.

En terme de temps, il est parfois plus utile de suivre un programme bien défini et pensé pour les débutants (étape par étape), où tout le travail a été préparé pour vous, avec une progression et un groupe pour se soutenir. C'est ce que nous proposons notamment chez Modesty Couture et je vous invite à en savoir plus ci-dessous.

Voilà , j'espère que cette liste de conseils vous aura inspirés, et permis de voir que l'on a un peu tous les mêmes problématiques quand il s'agit de trouver du temps pour coudre. C'est une belle activité, mais qui demande un peu de temps, surtout lorsque l'on débute et que l'on découvre beaucoup de choses d'un coup.

Maintenant c'est à vous la parole, dites-nous en commentaire lequel de ces conseils vous parle le plus ? Et racontez-nous une petite anecdote pour illustrer 🙂

Et surtout, s'il manque un conseil à cette liste, dites-le nous !


    4 réponses à "9 conseils pour gagner du temps en couture"

    • Claudia

      Bonjour
      je viens de decouvrir votre site et les videos YouTube et je trouve bien pertinante et utile, merci bcp.
      Jai J’ai fait de la couture depuis en moment et je vous avoue que il y a pleines des petites choises que je ne savais pas.

      Je suis enchantée vraiment.

      Bonne journée et merci encore

      Claudia

    • Jacqueline

      Bonjour,

      Pour moi, mon conseil le plus important, c’est de ne pas lésiner sur l’achat du fer à repasser !

      Mon fer “crache” 120 g de vapeur/mn et je peux repasser du synthétique , vapeur à fond, en position coton.

      C’est un investissement certain mais c’est tellement agréable à l’usage. Ma centrale vapeur est, elle, retournée dans son carton !!!!

      Ceci n’est que mon opinion, chacun est libre du choix de son fer à repasser.

      Mais j’ai toujours entendu l’adage “un bon artisan a de bons outils”.

      J’ai appris la couture totalement seule à partir de 11-12 ans, et à l’époque, internet n’était pas connu (63 ans au compteur), mais j’ai toujours cherché a avoir de bons outils et de “bons tissus”. Passer des jours pour coudre un tissu qui va se déformer au premier lavage, n’est pas très motivant.
      Un vêtement exécuté avec un tissu de qualité aura toujours un aspect gratifiant et certains “petits défauts” pourront passer inaperçu.

      Bon courage à toutes et tous, la victoire est au bout de l’ouvrage !

      • Louisa

        Bonjour Jacqueline
        Pourriez vous nous donner votre modèle de fer ?

        • Jacqueline

          Bonjour,

          Il s’agir d’un PHILIPS GC 4411, mais je l’ai depuis presque 10 ans. il “crache” 100 g de vapeur et a une puissance de 2400 W.

          J’utilise beaucoup le bouton de survapeur et suis toujours sur un débit de 6 sur une échelle de 6.

          J’ai vu des modèles en grandes surfaces qui ont un débit de 120 g.

          Par contre, c’est un modèle qui est lourd ! Moi, j’adore mais ce ne sera sûrement pas le cas de tout le monde. Il ne faut pas régler la table à repasser trop haute, sinon vous aurez mal au bras et au dos.

          J’espère que ma réponse vous sera utile et vous souhaite un bon repassage

          Jacqueline

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée