Entretenir sa surjeteuse est une chose indispensable pour prolonger au maximum sa durée de vie. Je suppose qu’étant donné son prix, vous voudriez la garder en bon état le plus longtemps possible.

Et bien réjouissez vous, car je vais vous donner 5 conseils indispensables pour une conservation optimale . En bonus, je partage avec vous une astuce infaillible à laquelle très peu de personnes pensent et qui pourrait pourtant sauver la vie de votre machine !

Conseil 1 : utilisez du matériel adapté

Un matériel non adapté est la cause number one de détérioration de votre machine.

Des aiguilles et des fils abîmées ou mal adaptés risqueraient d’abîmer  votre surjeteuse et de vous empêcher de coudre correctement.

Donc, utilisez toujours des aiguilles appropriées à chaque type de tissu. Par exemple, pensez à changer d’aiguille pour surjeter correctement les tissus élastiques ou les tissus épais.

Une aiguille abîmée peut causer de sérieux problèmes à votre surjeteuse donc pensez à les changer régulièrement.

  • Attention aussi à la position des aiguilles : l'aiguille gauche est toujours positionnée plus bas que celle de droite, ce qui est normal.  Et elles doivent être parfaitement droites et parallèles.
  • Les fils de surjeteuse durent longtemps, c’est un investissement sur le long terme donc ne lésinez pas sur ça : quelques euros de plus vous éviteront de prendre le risque de ruiner votre machine et vos travaux couture !
  • Vérifiez aussi que le pied presseur soit correctement placé et qu’il ne présente pas d'irrégularités sur sa surface. Si c’est le cas, il faut le changer pour ne pas endommager la machine et vos ouvrages.

Pour ce faire, faites attention de choisir des accessoires compatibles avec votre surjeteuse, investissez dans des pieds presseurs de la même marque que votre machine si possible. Si vous avez un doute, demandez à votre revendeur de vous confirmer leur compatibilité avec votre machine.

  • Enfin, pensez à bien serrer les vis de la machine, surtout celles qui fixent les aiguilles. Les vibrations qui se produisent lorsque la surjeteuse est en marche peuvent donner du jeu aux vis sans que vous ne vous en rendiez compte.

Astuce : Notez la date à chaque changement d’aiguille et faites vous un mémo pour vous rappeler qu’il est temps de reproduire l'opération.

Conseil 2 : attention aux épaisseurs et aux matières de tissus 

Adaptez toujours correctement votre tension, votre largeur et longueur de points, la pression du pied-de-biche et le différentiel à votre type de tissu.
Ne cousez pas des tissus trop épais ou trop fins si votre machine n’est pas conçue pour.

 Il est important de bien connaître les réglages de sa machine et de ne pas coudre “à l’œil” sans prendre le temps de faire toutes  les vérifications nécessaires.

Du mal à régler votre surjeteuse ?

Conseil 3 : un nettoyage régulier

Comme vous le savez, la surjeteuse amasse beaucoup de déchets donc je vous recommande de nettoyer votre machine après chaque ouvrage si possible.

Pour ma part, je n’utilise pas le petit pinceau fourni avec la surjeteuse, car je ne le trouve pas pratique du tout. Je n’utilise pas d'aspirateur non plus sur les mécanismes de peur d’aspirer une pièce par mégarde.

  • Dans un premier temps, je préfère utiliser un gros pinceau à maquillage pour enlever les déchets. (attention à ce qu’il ne perde pas ses poils cependant au risque qu’ils se déposent sur les mécanismes )
  • Ensuite , je passe un coup d'aspirateur juste pour ramasser les déchets tombés sur le fond de la machine suite au passage du pinceau.

  • Pour terminer, je donne un coup de bombe à air sec trouvable sur le net ou chez Action) pour décoller ce que le pinceau n'a pas réussi à enlever.

Enfin, pensez à débrancher votre machine quand vous ne vous en servez pas et surtout faites très attention à la poussière !

La poussière fait des dégâts impressionnants
et le pire est que ça ne se voit pas à l'œil nu. En s'accumulant, cela peut même abîmer sérieusement votre surjeteuse sans que celle-ci ne soit utilisée.

En plus d’un nettoyage régulier, pensez toujours à la recouvrir de sa housse de protection afin que la poussière ne puisse pas s'immiscer entre les disques de tension ou dans les griffes d'entraînement.

Conseil 4 : graissez les mécanismes

Une surjeteuse possède un mécanisme qui fonctionne à plein régime à chaque utilisation. Il est donc important de graisser régulièrement les pièces pour ne pas se retrouver avec une machine qui rouille un peu avec le temps.
Normalement, un petit flacon d’huile est fourni avec la machine, mais si ce n’est pas le cas, faites attention, on ne graisse pas sa surjeteuse à l’huile de cuisine hein ou à l’huile de moteur.

 On achète une huile spécial machine à coudre que vous trouverez dans toute-bonne mercerie.

coudre-paris.fr


Ca coûte environ 4 euros le flacon de 125 ml et comme une goutte suffit, cette huile vous durera très longtemps si vous la conservez dans un endroit à l’abri de la lumière et de la chaleur. 


Je vous recommande de bien lire la notice de votre machine qui vous confirmera surtout s’il est bien conseillé de la graisser ou non. Si oui, elle  vous indiquera quelles pièces exactes doivent être lubrifiées.


Concernant la fréquence du graissage, n’attendez pas que la machine se mette à grincer pour le faire, mais n'exagérez pas non plus au risque d’endommager l’appareil. Je dirais qu’une à deux fois par mois suffisent si vous utilisez la machine peu souvent, mais en cas d’utilisation intensive, l’idéal est de le faire une fois par semaine.

Conseil 5 : attention aux couteaux

La surjeteuse est dotée d'un couteau supérieur et un couteau inférieur.

Un couteau abîmé peut aussi être une cause de détérioration prématurée.
Si vous constatez que votre surjeteuse ne coupe plus le tissu, c’est soit que votre couteau n’est pas aiguisé correctement, soit qu’il est temps de le changer.
Cherchez dans votre mode d’emploi pour connaître quelle référence choisir et comment procéder.

Si vous trouvez que cette étape est trop compliquée, appelez le SAV de la marque de votre machine qui pourra peut-être vous guider ou vous indiquer un revendeur qualifié à proximité de chez vous qui pourra le faire. Notez cependant que cette prestation vous reviendra plus cher que si vous le faites vous-même bien sûr.

Conseil ultime pour entretenir sa surjeteuse

Enfin  voici mon dernier conseil et c’est vraiment LE conseil ultime pour une surjeteuse au top sur le long terme, mais qui malheuresement n’est pas  souvent voire jamais appliqué. 

Pour le découvrir, regardez la vidéo ci-dessous ! 

N'hésitez pas à me mettre en commentaire d'autres astuces si vous en avez pour préserver sa surjeteuse au max !


    1 réponse à "Conseils pour entretenir sa surjeteuse et la conserver longtemps"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée